schéma pour les travaux d'une maison

Inclure les travaux et la décoration dans le prêt immobilier : est-ce possible ?

Faire l’acquisition d’un bien immobilier est souvent synonyme d’investissement considérable, surtout lorsqu’il s’agit d’une maison à retaper.

Tôt ou tard, vous devrez prévoir un certain budget pour les éventuels travaux de rénovation à faire.

Une question se pose alors : est-ce que les frais de travaux peuvent être compris dans le prêt immobilier ? Cet article se charge d’y répondre en vous donnant les informations clés concernant ce sujet.

Anticiper le budget travaux grâce à l’emprunt immo : quels sont les impacts ?

Comme vous le savez déjà, il est tout à fait possible de financer les travaux d’ouvrage au moyen d’un crédit immobilier. Mais en plus de cela, ce dernier peut également subvenir aux besoins de rénovation d’un particulier.

Bien entendu, ce genre d’opération comporte des avantages tout comme il possède quelques failles. Tout d’abord, voici ses principaux points forts :

  • Vous pourrez jouir d’un taux de prêt intéressant. Cela est dû à la présence de plusieurs banques qui sont en compétition entre elles et par conséquent, proposent des offres très avantageuses afin d’attirer plus de clients. 
  • Ajouter les coûts de travaux à votre emprunt rassure une institution prêteuse, car cela vous évite de souscrire plusieurs crédits. De ce fait, vous réduisez fortement vos chances de vous surendetter. 

Cependant, notez que cette démarche peut être accompagnée d’une baisse de votre capacité d’emprunt.

Cette décision de l’organisme prêteur peut faire en sorte que la somme que vous empruntez ne suffise pas à subvenir à vos besoins en travaux voire d’achat.

Gardez aussi à l’esprit que faire la négociation de ce type de démarche reste difficile, surtout avec les banques les plus rigides.

Comment obtenir un prêt immobilier qui inclut les frais de travaux ?

Avant même de commencer quoi que ce soit, sachez que cette démarche prend du temps. Cela est dû au fait qu’elle nécessite de suivre les 2 points suivants :

1. Faire l’estimation des travaux immobiliers à réaliser

Avant d’effectuer le moindre achat, vous devez évaluer les ouvrages à accomplir, surtout s’il s’agit d’une vieille maison. Attendez-vous à ce que les travaux soient différents les uns des autres.

De ce fait, certains peuvent être faits par vous, tandis que d’autres nécessitent l’intervention d’une main d’œuvre professionnelle.

Par exemple, l’isolation thermique et les installations d’eau et de gaz requièrent un certain niveau d’expertise et donc le recours à des ouvriers qualifiés. Par ailleurs, vous pourrez très bien exécuter vous-même des tâches simples comme la peinture de votre mur.

2. Faire la liste des aides qui s’offrent à vous

En ayant une idée de la somme des coûts de travaux, vous pourrez procéder à des négociations avec votre banque pour inclure le budget travaux dans le crédit immobilier.

D’ailleurs, la banque peut imposer quelques conditions spécifiques en échange : elle peut exiger que les ouvrages soient faits exclusivement par des experts. Elle peut également accorder le budget travaux qu’après quelques années après la souscription au prêt.

Si jamais les négociations échouent, vous devez vous tourner vers les subventions qui permettront de financer les travaux. La disponibilité des aides varie en fonction de la nature des tâches à exécuter.

Par exemple, la mise en place d’une isolation phonique peut être rattachée à un label écologique, ce qui ouvre automatiquement vers l’obtention d’une subvention.

Parmi les aides courantes, on retrouve souvent :

  • Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ destiné aux particuliers qui n’ont pas été propriétaires d’un bien immobilier depuis 2 ans au minimum. 
  • Le dispositif Pinel, prévu pour les maisons en location depuis au moins 6 ans. 
  • L’Eco-PTZ, réservé aux logements qui ont été construits avant le 1er janvier 1990 et qui ont besoin d’améliorer leur performance énergétique. 

Une autre chose que vous devez savoir est que ces subventions correspondent souvent à un certain niveau de plafond fixé au préalable. Prenez donc le temps de bien lire les conditions prévues avant de signer un devis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *